Abbaye du Mont-Saint-Michel




 Ubicación : Abbaye du Mont-Saint-Michel,  Mont-Saint-Michel

A l'avènement du christianisme dans la région, aux alentours du IVe siècle, le Mont Tombe est rattaché à lancien diocèse d'Avranches. Un premier oratoire, dédié au premier martyr chrétien, Saint-Étienne fut élevé à mi-hauteur du rocher, suivi dun second en l'honneur du premier martyr des Gaules, saint Symphorien, élevé au pied du rocher. Des ermites, approvisionnés par le curé d'Astériac, veillaient alors sur le site. Le Mont Saint-Michel quitta, en 710, son appellation de "Mont Tombe" pour prendre celui de Mont-Saint-Michel-au-péril-de-la-Mer à la suite de lédification, par lévêque Saint Aubert d'Avranches, d'un oratoire dédié à l'archange saint Michel. Aubert aurait reçu, au cours de son sommeil, l'ordre de St Michel de faire ériger sur le Mont-Tombe un oratoire. L'archange aurait laissé la trace de son doigt sur le crâne de Aubert. Ce crâne repose dans la cathédrale d'Avranches et porte les traces d'un tel stigmate. Les restes de l' oratoire ont été retrouvés dans la chapelle Notre-Dame-Sous-Terre, c'est-à-dire sous la nef de l'abbatiale. Les pèlerinages sintensifiant, il fut alors décidé dagrandir labbaye en édifiant une nouvelle église abbatiale à la place des bâtiments abbatiaux qui furent transférés au nord de Notre-Dame-Sous-Terre. La nouvelle église abbatiale comportait également trois cryptes, soit la chapelle des Trente-Cierges (au nord), la crypte du choeur (à lest) et la chapelle Saint-Martin (au sud) (1031-1047). L'abbé Ranulphe commence ensuite l'édification de la nef en 1060. En 1080, trois étages de bâtiments conventuels sont édifiés au nord de Notre-Dame-Sous-Terre, comprenant la salle de l'Aquilon, servant d'aumônerie accueillant les pèlerins, le promenoir des moines et le dortoir. Le cellier et l'aumônerie de la future Merveille sont également entamés. Les nouvelles constructions recouvrent alors entièrement Notre-Dame-Sous-Terre qui demeure néanmoins utilisée pour le culte. Mal consolidées, trois travées occidentales de la nef s'écroulèrent sur les bâtiments conventuels, en 1103. L'abbé Roger II les fait reconstruire (1115-1125). En 1421, c'est au tour du choeur roman de s'écrouler. Il sera reconstruit en style gothique flamboyant entre 1446 et 1523.


SR: R-250-50173-0008-24938
4087px x 2682px - 34.05 cm x 22.35 cm @ 300 ppp RGB
Page generated on: 2017-11-22

Un libro ...


Artículos y Noticias
Ultímos artículos en



Enlaces


 
anterior
index
siguiente

 Enlaces externos en este sitio ...


 En la misma área...

 En los alrededores...

Calvados



Romanes.com Home    Contáctenos    Acerca de este sitio    Acerca de Fotos    Blog visitas    Información Legal
Except where indicated otherwise, all content and images © 2000-2016 Romanes.com. All rights reserved.
Romanes.com es un sitio dedicado al arte románico y gótico, historia del arte, arte medieval, el arte cisterciense, peregrinaciones, lugares santos, la historia religiosa, arqueología, manuscritos, vidrieras, paleografía.
Temas populares: románico,gótico, arte cisterciense, escultura románica, ventanas románica, manuscritos, itinerarios y viaje, medieval cronología,