Lieu :Abbaye de Gellone (Saint-Guilhem-le-Désert)

,  Saint-Guilhem-le-Désert
L’abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert ou abbaye de Gellone est une abbaye bénédictine fondée en 804 par un aristocrate aquitain de l'époque carolingienne Guillaume de Gellone (v. 742-812), appelé Guilhèm en langue d'oc. L'abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 18401. Elle est également inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France depuis 1998. La fondation de l'abbaye de Gellone s'inscrit dans le contexte de la conquête franque de l'Occitanie, arrivant après l'occupation par les Wisigoths suivie de celle des Musulmans2. Pépin le Bref puis Charlemagne (742-814) s'efforcent de mettre en place une nouvelle structure administrative tandis que Benoît d'Aniane, un aristocrate d'origine germanique, et Guilhem, comte de Toulouse, se chargent de la reprise en main religieuse. Le premier fonde l'abbaye d'Aniane dans les années 780, et le second, Guilhem, fonde en 804, deux cellules de l'abbaye d'Aniane, Notre-Dame de Caseneuve à Goudargues (Gard) et Saint-Sauveur de Gellone, située actuellement dans l'Hérault, dans un lieu proche d'Aniane, mais encore un peu plus écarté. Guillaume de Gellone (Guilhem en occitan) est à la fin du IXe siècle comte de Toulouse et duc d'Aquitaine. Il est par sa mère cousin de Charlemagne. Il suivra le parcours de son ami, Benoît d'Aniane, en se retirant de la vie laïque après une carrière militaire bien remplie et en effectuant une donation à Gellone le 14 décembre 804. L'abbaye de Gellone est restée sous l'autorité d'Aniane jusqu'au début du Xe siècle, avant d'être suffisamment prospère pour être indépendante. Le porche de l'église date du XIIe siècle et le clocher du XVe siècle. La nef surprend par sa grande hauteur, 18 mètres de haut, pour une largeur de seulement 6 mètres. Elle est composée de quatre travées, avec des arcs doubleaux, le tout est soutenu par des pilastres. La nef et les deux collatéraux sont voutés en berceau en plein-cintre. On peut observer des arcs de décharge sur les murs latéraux. L'abside quant à elle est à l'extérieur percée de 18 niches. Le cloître a été démantelé et ne possède plus que deux galeries (galerie nord, une partie de la galerie ouest). Le cloître à l'origine comportait un premier étage dont la construction s'est faite à la fin du XIIe siècle. La galerie nord est percée par une série d'arcades géminées, en plein cintre, reposant sur une colonnette centrale. Les sculptures du cloître vendues à Barnard en 1906 et se trouve aujourd'hui au musée The Cloisters à New York. Quelques pièces sont conservées à la Société archéologique de Montpellier. Un dépôt lapidaire, abrité dans l'ancien réfectoire, présente des chapiteaux, des colonnes ondées, des statues. On y trouve le tombeau en marbre du fondateur de l'abbaye. Il s'agit d'un tombeau antique de l'école d'Arles, qui a été réutilisé. Autre sarcophage, celui des sœurs de Guilhem, Albane et Bertane.
SR: R-250-34150-0002-32865
2912px x 4368px - 24.26 cm x 36.4 cm @ 300 ppp RGB
Page generated on: 2017-11-22
Accéder à tous les liens
 
précédent
index
suivant

 Liens externes sur ce site...

 

 Dans la même région...

 Dans les alentours...

Gard

Aveyron

Romanes.com Home    Nous contacter    Au sujet du site    Au sujet des images    Blog des visites    Informations légales
Except where indicated otherwise, all content and images © 2000-2016 Romanes.com. All rights reserved.
Romanes.com est un site consacré à l'Art roman et gothique, l'histoire de l'art, l'art médiéval, l'art cistercien, les pélerinages, lieux sacrés, histoire religieuse, archéologie, manuscrits, vitraux, paléographie.
Sujets populaires: art roman,art gothique, art cistercien, sculpture romane, vitraux romans, manuscrits romans, itinéraires et voyages, chronologie médiévale